Accueil du site > Le catalogue > Histoire du Gâtinais > Histoire du château de Montargis au XIXe siècle
Histoire du château de Montargis au XIXe siècle

De la révolution industrielle à l’institution Saint-Louis

Ajouter Histoire du chteau de Montargis au XIXe siècle au panier

15,5 x 24 cm, relié

170 pages

Nombreux documents (certains en couleurs)

Parution : avril 2012

 

Édité par l'AAAEI Saint-Louis et diffusé par les Éditions de l'Écluse

 

prix : 20.00 €
L’histoire du château de Montargis est l’objet d’un véritable paradoxe : chacun en connaît quelques morceaux mais peu de personnes peuvent en faire le récit fidèle et complet.

En 1785, lorsque Louis Philippe Joseph, duc d’Orléans, succède à son père, il hérite d’une vaste forteresse médiévale, riche d’un passé glorieux mais vidée de tout sens où ne résident que quelques vieux serviteurs. Cependant, après un long sommeil, de nouvelles clameurs s’entendent, celles d’un renouveau et d’un espoir : l’installation d’une filature de coton. La Révolution met à mal cet élan et les héritiers du prince sont contraints de vendre tous ses biens.
En 1809, un spéculateur achète pour quelques francs le vieux château afin de le démanteler et vendre pierres, plombs et poutres aux entrepreneurs locaux.
A partir de 1837, l’église évangélique de Montargis investit les lieux.
Le château sommeille alors près d’un demi-siècle, passant de mains en mains, avant que de nouveaux cris se fassent entendre, ceux des élèves de l’école Saint-Louis...
Non, Montargis n’a pas réussi à se débarrasser de son château. Il est faux de dire qu’il n’est plus nulle part, alors qu’il est partout : dans ces dalles de trottoir, dans ces pierres taillées des maisons de la ville, dans ces piliers - jusque dans les villages du Gâtinais...
Gilbert Baumgartner, (Préface, extrait)